You are currently viewing Visiter Copenhague en deux jours

Danemark – Europe

Visiter Copenhague en deux jours

29 janvier 2020

Nous voilà parties à la découverte de la ville du bonheur ! Visiter Copenhague en 2 jours. Cette capitale emblématique de l’Europe du Nord est principalement connue pour le conte de la Petite Sirène mais également pour les petites maisons colorées de Nyhavn. Elle fait donc partie des destinations que l’on souhaite rayer de sa bucket list ! Voici le résumé de mon premier voyage au Danemark, des idées de visite et des bonnes adresses ! Done ✓

Jour 1 – Arrivée à Copenhague

Jour J, direction Copenhague. En réservant les billets, nous nous imaginions déjà en tenue de ski sous la neige et le froid nordique d’un mois de février. Que nenni, le soleil et 12 degrés étaient au rendez-vous ! Que demander de plus ? Départ de Lyon = 2h de vol / Pas de décalage horaire

Trajet Aéroport – Centre-ville de Copenhague 

Une fois arrivées, nous rejoignons le centre-ville en Metro. Il faut emprunter la ligne Métro 2 et compter une quinzaine de minutes.
 Le ticket s’achète aux bornes situées à l’entrée du métro et coûte 36 DDK soit environ 5 €. Nous avions du mal avec la machine mais un membre du personnel nous a gentiment aidées. Tout au long du séjour, nous avons pu constater que les Danois sont vraiment très aimables. Même le contrôleur était sympa, pour vous dire !

Où dormir à Copenhague ?

Notre Airbnb se situe près du canal de Nyhavn au cœur de la ville et fournit tout le confort nécessaire dans une atmosphère très décontractée. Une fois la visite des lieux réalisée, nous nous rendons au Mcdo pour dîner. Oui Mcdo ce n’est pas très local, mais à 22h30 on fait ce qu’on peut.

Nous décidons ensuite de nous balader vers le port pour contempler cette célèbre avenue de maisons colorées situées au bord du canal. Il règne alors une atmosphère calme et sereine que j’ai rarement rencontrée dans une capitale. Nous réalisons une petite balade nocturne le long du canal, émerveillées par tout ce qui nous entoure, en savourant l’instant présent.

Nous rentrons alors à l’appartement. Deux filles marchant de nuit dans une ville inconnue et nous ne ressentons aucune insécurité, nous sommes tout simplement sur un petit nuage. C’est donc ça le vrai goût des vacances.

Jour 2 – Visites incontournables Copenhague

Nyhavn

Ce matin, nous partons à la découverte de la ville du bonheur, un programme chargé nous attend ! Nous quittons l’appartement à 8h30 en direction de Nyhavn, le soleil est de la partie. Nous sommes les seules touristes en ville, émerveillées par tout ce qui les entourent, au milieu des cyclistes.

Nyhavn et ses maisons colorées, une visite incontournable à Copenhague
Nyhavn et ses maisons colorées, une visite incontournable à Copenhague

Le port est encore plus agréable de bon matin. Le soleil éblouissant et le calme ambiant créent une atmosphère tellement sereine et agréable. Nous profitons du faible taux de fréquentation du port pour réaliser un maximum de photos. Oui, deux copines passionnées de photo qui partent en vacances rime forcément avec des pauses de 45 min sur chaque spot pour obtenir LA photo parfaite. Malheureusement, nous sommes légèrement en contre-jour, nous ne nous attardons donc pas trop longtemps et préférons profiter avec nos yeux et emmagasiner un maximum de souvenirs.

Borseng

Nous reprenons ensuite notre itinéraire en direction de Borseng. Le problème de Copenhague c’est que les principaux lieux d’intérêt sont des bâtiments dont nous ne connaissons pas vraiment l’utilité, mais dont l’architecture est remarquable.

Borseng, visiter Copenhague en deux jours

La Bibliothèque Royale

Prochaine étape, la bibliothèque royale. Nous avions de fortes attentes pour cette visite et notamment un escalier un peu original que nous voulions absolument voir. Une fois arrivées sur place, nous faisons le tour de la bibliothèque de fond en comble à la recherche de cet escalier, en vain… Nous ne nous souvenions plus où nous avions vu cette photo et impossible de la retrouver. Nous profitons donc de la vue offerte par le balcon du 6e étage.

La bibliothèque ancienne est également très mignonne, mais c’est une bibliothèque fréquentée. Il est donc impossible de prendre des photos. Imaginez-vous travailler à la bibliothèque de votre ville, en train de réviser vos partiels et deux touristes, appareil photo autour du cou, visitent et s’émerveillent sur votre lieu de révision. Bizarre, me direz-vous ? Voilà la scène que nous avons vécue.

Visite bibliothèque Royale Copenhague

Le Jardin de Tivoli

Bien que le parc soit fermé, nous poursuivons notre visite par le jardin de Tivoli, histoire de voir à quoi cela ressemble et de regretter davantage la période de notre séjour. Rien que l’aspect extérieur et le peu que nous arrivons à observer à travers les barrières, nous dégoûte de ne pas pouvoir accéder à ce parc d’attractions. C’est l’un des inconvénients de visiter Copenhague en hiver et plus particulièrement au mois de février.

Jardin de Tivoli parc d'attractions Copenhague

Kødbyen

J’ai toujours associé le Danemark à l’image de ces petits restaurants urbains dans les tons de bleu, aux tables de pique-nique, aux carreaux blancs et néons rouges. C’est donc le moment de voir de ça de mes propres yeux. Nous partons donc en direction du Meatpacking Distric ou Kødbyen
Ce quartier est un peu éloigné du centre-ville.

Il faut compter une bonne vingtaine de minutes depuis le centre-ville, mais ce quartier vaut vraiment le déplacement surtout si vous souhaitez manger un repas typique.

Kødbyen regroupe de nombreux petits restaurants urbains traditionnels. Néanmoins, ne prenez pas peur en consultant les cartes des restaurants, car le coût de la vie est très cher à Copenhague. Comptez entre 15 et 20 € pour un plat seul.

Il est actuellement 10h30, nous ne sommes donc pas là pour saliver devant les menus. Ce quartier est vraiment comme je l’avais imaginé ! On se croirait dans une zone portuaire où les petits restaurants du coin servent le poisson pêché le jour même, ce qui n’est absolument pas le cas, mais l’imaginaire fait très bien les choses.

Visite quartier restaurants urbains traditionnels Copenhague
Restaurant Meatpacking Distric ou Kødbyen. Copenhague
Restaurants traditionnels Copenhague Meatpacking Distric ou Kødbyen.
Quartier des restaurants locaux Copenhague Meatpacking District
Kødbyen restaurant traditionnels Copenhague

Le Jardin Botanique

Copenhague se visite très facilement à pied, néanmoins il ne faut pas avoir peur des kilomètres parcourus. (Environ 20 km par jour, mais bon nous ne sommes un peu hyperactives ! Don’t worry) Le Jardin botanique est un lieu très agréable à visiter. Le soleil est au rendez-vous, ce qui donne une dimension supplémentaire à cette visite de la ville.

Nous débutons la visite par la Palme House. Nous entrons par la serre tropicale mais nous n’avions pas prévu les effets indésirables dû au choc thermique. Buée sur les lunettes et sur l’objectif de l’appareil photo, une chaleur à mourir et un taux d’humidité à 100 %, bref une immersion totale en Asie.

Nous poursuivons notre escapade botanique. Le jardin méditerranéen me rappelle mon sud adoré, je me sens chez moi l’espace de quelques instants. Nous prenons ensuite les petits escaliers en colimaçon qui mènent à l’étage permettant d’avoir une vue panoramique sur l’ensemble de la serre…non non juste sur les feuilles de palmier géantes qui recouvrent tout, mais c’est sympa on se croirait dans un remake de Jurassic Park dans la volière abandonnée.

Informations pratiques

Jardin botanique Copenhague
Visite jardin botanique Copenhague
Jardin botanique, lieu à visiter à Copenhague
Jardin botique Copenhague serre tropicale

Le Château de Rosenborg

Après ce petit bain-de-soleil tropical, nous nous dirigeons vers le Château de Rosenborg. 
L’architecture du Château est vraiment très impressionnante, mais l’intérieur l’est un peu moins à mon goût. La décoration est très kitsch et il fait assez sombre dans certaines allées. De plus, nous ne connaissons pas vraiment l’histoire du Danemark, nous n’arrivons donc pas vraiment à nous transposer et à assimiler ce que nous voyons. Un agent de sécurité a alimenté notre culture générale. Il nous a expliqué que le tableau de nous regardions était peint de façon à nous suivre du regard lorsque nous bougons. Merci l’ami !

Informations pratiques

Visite intérieur Château de Rosenborg Copenhague
Visite intérieur Château de Rosenborg Copenhague
Visite Château de Rosenborg Copenhague

Où manger à Copenhague ?

La pause repas s’impose, nous décidons de nous arrêter dans une petite boulangerie traditionnelle, du nom de Taffelbay. Nous avons payé 65 DKK (environ 7 €) pour deux focaccias et une viennoiserie danoise : le wienerbrød. Ce désert est une vraie tuerie ! Imaginez un croissant fourré à la pâte d’amande et garni d’une ganache au chocolat. Bref c’est validé !

Kastellet

Nous repartons le ventre bien rempli en direction de Kastellet, le fameux parc en étoile de Copenhague. En chemin, nous passons devant ce qui semble être une ancienne caserne militaire constituée de rangées de maisons jaunes/orangées identiques.

Visiter Copenhague en deux jours
Voyage à Copenhague

Ce quartier est vraiment très calme, même si la ville en elle-même est déjà très paisible, ici règne un calme incroyable. Nous entrons dans le parc et prenons conscience de l’immensité de ce jardin.

Pour atteindre le Moulin, nous devons faire tout le tour du parc afin de pouvoir traverser le pont-levis et rentrer à l’intérieur de Kastellet. La sérénité et le calme sont des adjectifs qui qualifient tellement bien ce lieu. Nous déambulons dans le parc en suivant le sentier en forme d’étoile jusqu’à la sortie qui nous permet de reprendre la route en direction de la Petite Sirène.

Nous profitons de ces instants de tranquillité même si nos jambes commencent légèrement à flancher. Pour rappel, nous faisons le tour de la ville à pied depuis 8h30 et il est environ 15h.

Kastellet, le fameux parc en étoile de Copenhague
Visite Kastellet parc en étoile de Copenhague
Visite Kastellet parc en étoile de Copenhague
Moulin Kastellet parc en étoile de Copenhague

La Petite Sirène

Nous suivons notre itinéraire en direction de la fameuse Petite Sirène, l’attraction principale de Copenhague. Il est vrai que la fréquentation des différents lieux que nous avons visités jusqu’à présent n’était pas énorme, ce qui assez appréciable d’ailleurs. En arrivant à la Petite Sirène, nous retrouvons cette masse touristique qui ne nous avait pas manquée. Les gens se prennent en photo dans tous les sens devant cette petite statue posée sur quelques rochers au bord de la mer.

Pour la petite histoire, la statue de la Petite Sirène était initialement en bronze et a été commandée par le fils du fondateur de Carlsberg. En raison de nombreux actes de vandalisme l’originale est gardée dans un lieu inconnu et la statue exposée est donc une réplique. 

Petite sirène Copenhague
Petite sirène Copenhague

Nous poursuivons notre expédition vers le quartier de Christiana en passant par la fontaine Gefion qui n’était pas en eau, bien évidemment. Pour quoi faire enfin ?

Découverte du quartier de Christiana

Il faut environ 30 min à pied pour rejoindre le quartier de Christiana depuis le lieu où nous nous trouvons. Le cadre change complètement une fois que l’on traverse le pont qui sépare les deux îles. Nous avions lu quelques articles sur Christiana et nous avions quelques appréhensions. Certains commentaires indiquaient que des touristes avaient été agressés, car ils voulaient prendre des photos.

La « commune libre de Christiania » qui se trouve dans le quartier de Christianshavn est une communauté autogérée au cœur de la capitale danoise. Cependant, l’idéologie de base de ce quartier a quelque peu dérivé, transformant ainsi ce quartier en un point de rassemblement de hippies et de squatteurs dont l’intérêt principal réside dans la vente libre de cannabis en pleine rue.

Nous décidons donc de ne pas tenter le diable et nous rangeons nos appareils photo histoire de ne pas attirer les regards. Je dois avouer que si nous n’avions pas été deux, nous n’aurions jamais eu le courage de nous rendre au cœur de ce quartier seules. Néanmoins, nous avons très vite compris pourquoi les photos sont interdites, ce n’est qu’une question de bon sens.

Lorsque l’on rentre un peu en plus en profondeur dans cette mini ville, on est vite plongé dans une ambiance malaisante, voire malsaine. La drogue est vendue en pleine rue comme si de rien n’était. L’allée centrale est principalement fréquentée par des hommes tatoués, éméchés et drogués, ce qui vous mets très à l’aise lorsque vous êtes deux jeunes étrangères qui détonnent du reste de la foule. Autant vous dire que nous ne nous sommes par attardées bien longtemps, mais au moins nous pouvons dire que nous avons vu ce lieu hors du commun de nos propres yeux.

Visite quartie de Christiana Copenhague
Visite quartier de Christianshavn
quartier de Christianshavn Cophenhague

Le calme, la sérénité et la propreté qui régnaient dans cette ville nous ont marqué. Après avoir visité le quartier de Christiana l’explication semblait évidente. C’est une interprétation personnelle et qui peut ne pas être partagée par certains d’entre vous. Lorsque l’on fait le lien, on se dit que la « délinquance » est concentrée à un seul endroit, ce qui explique que le reste de la ville soit aussi tranquille. Je pense que la ville de Copenhague a trouvé un compromis très intelligent puisque tout le monde y trouve son compte. Les habitants de la communauté de Christiana peuvent vivre librement sans avoir besoin de se plier aux règles de la ville et la capitale du Danemark y gagne un niveau de bonheur et de bien-être envié par les pays voisins.

Après cette expérience riche en émotion, nous reprenons la route en direction de Nyhavn. La luminosité est alors idéale pour prendre de magnifiques photos. Bénédicte, mon acolyte intrépide, découvre un super spot sur un bateau hiverné dont la terrasse est accessible. Nous réalisons alors un photoshoot de l’extrême dont le fou rire était la principale forme de communication.

Nyhavn Copenhague

Après l’effort (20 km de marche en une journée), le réconfort ! Petit plaisir gourmand chez Rajissimo et ses bâtonnets de gaufres.

Gaufres goûter Nyhavn Copenhague
Gaufres goûter Nyhavn Copenhague

Retour à la maison après une journée riche en émotion et en effort physique.
Pour rappel, le coût de la vie est très élevé à Copenhague et notre Airbnb se situe dans un quartier assez huppé. Nous sommes donc entourées de restaurants gastronomiques ou bien au-dessus de nos moyens. Nous optons alors pour un plat à emporter acheté dans un supermarché Netto. Lors de notre expédition vers le supermarché, nous passons devant une vente aux enchères et des magasins de luxe qui nous rappellent dans quel type de quartier nous nous trouvons.

Cette première journée à Copenhague a été très remplie et nous avons vu tout ce que nous voulions voir ! Le ressenti à l’issue de cette première journée est plus que positif. Je suis vraiment tombée sous le charme de cette ville si calme et si paisible. Mais le fait de pouvoir tout réaliser à pieds en une journée m’a d’autant plus conquise.
Bon 20 km en une journée, je pense que l’on mérite une bonne nuit de repos !


Jour 3 – Des lieux insolites avant le départ

Superkilen Park

Étant donné que nous avons pu voir tous les lieux d’intérêt du centre-ville, nous décidons de nous rendre au Superkilen Park situé à une heure de marche de notre Airbnb. Ce parc original avait suscité notre intérêt suite à de nombreux post assez stylés que nous avions remarqués sur Instagram.

Après une heure de marche, courbaturées de la veille, nous arrivons enfin au Superkilen Park et là c’est le drame ! La plus grosse arnaque de l’univers, merci Instagram et les photos super retouchées et mises en scènes. Sur les photos nous avions l’impression que le parc était immense et que les effets d’optique étaient très impressionnants mais ça n’a pas du tout été le cas…Nous réalisons néanmoins notre petit photoshoot histoire de ne pas être venues pour rien !

Superkilen Park visite insolite Copenhague
Superkilen Park visite insolite Copenhague
Superkilen Park visite insolite Copenhague
Superkilen Park visite insolite Copenhague

Sur le chemin du retour, nous passons par Flying Tiger, le mythique magasin danois de babioles à prix bas ! Les rues sont incroyablement grandes et calmes et les pistes cyclables prennent plus de place que les voies réservées aux voitures ! Le fait de parcourir la ville à pied nous a permis de voir toutes les facettes de Copenhague, d’avoir un aperçu globale de cette grande ville et pas uniquement de son cœur d’activité touristique.

Rundetårn

Nous poursuivons notre chemin en direction de Rundetårn, une tour qui offre une vue panoramique sur toute la ville. La vue au sommet est très agréable malgré la barrière de sécurité qui empêche d’apprécier le paysage à sa juste valeur. Le soleil est au rendez-vous, ce qui est très agréable. Le prix d’entrée est de 25 DKK (environ 4 €).

Rundetårn Copenhague
Vue panoramique Copenhague
Point de vue Copenhague

Déguster un repas traditionnel danois

L’heure du déjeuner a sonné, en route vers Kødbyen pour un repas traditionnel danois. Nous nous arrêtons au Mandela Cafe, un petit restaurant très cosy et original. Au-dessus du bar une pancarte indique « we do have wifi but please, talk to each other, pretend it’s 1995 ». Nous attendons 15 min que le serveur vienne nous apporter les menus, mais il ne semble pas vouloir nous servir. Je me lève donc pour lui demander comment cela fonctionne. J’ai bien fait, puisque nous aurions pu attendre jusqu’au lendemain. Apparemment, ici on prend le menu soi-même et ensuite le serveur vient prendre la commande ou on commande au comptoir. Ah les différences culturelles !

Séjour à Copenhague de 2 jours

Je décide de goûter un plat typique composé d’un sandwich de pain noir à la mousse de saumon. C’est un goût très particulier, mais ce n’est pas mauvais ! Bon, une assiette de frite et un sandwich pour 139 DKK (environ 20 €), ça fait cher le test culinaire, mais bon c’est les vacances on ne compte pas ! (Enfin dans la limite du budget ahah)

Repas typique Copenhague

Bénédicte ressort des toilettes avec 2 petites cartes postales originales comportant des slogans danois incompréhensibles. Elle décide d’y retourner pour en prendre une de chaque sorte pour que nous puissions nous les partager. Thug life, voler des cartes dans les toilettes d’un restaurant au Danemark, merci Benedicte, pour cette aventure trépidante ahah ! #Priceless

Une fois le ventre plein, nous profitions du temps libre qu’il nous reste pour faire du shopping. Petit coup de cœur pour un magasin de souvenirs très originaux et artistiques, Welcome Giftshop & Souvenirs. Les souvenirs sont un peu chers mais en valent la peine. Personnellement je fonctionne au coup de cœur et là c’était le coup de foudre ahah. Nous nous arrêtons ensuite au magasin Disney parce que, oui, nous sommes des enfants ! Petit retour en enfance avant de prendre le métro en direction de l’aéroport.

Nous arrivons à l’aéroport avec deux heures d’avance. Nous en profitons donc pour nous reposer après avoir parcouru 15 km supplémentaires. L’aéroport de Copenhague est immense et il n’y a pas de places assises. Il faut donc se rendre à une porte d’embarquement pour trouver des sièges libres. Bien entendu, il est évident qu’en choisissant la porte A, notre embarquement se situerait à l’autre bout de l’aéroport ! Et bien, ça n’a pas raté, !

Nous avons failli rater l’avion alors que nous attendions depuis 2 heures à l’aéroport. Merci le sprint final du séjour avec 40 km dans les jambes, on adore ! Heureusement que Benedicte a foncé jusqu’à la porte d’embarquement pour demander aux agents de nous attendre. Cours Bene Cours !

Mes impressions sur ce séjour à Copenhague

C’est ici que s’arrête notre petite aventure danoise ! Copenhague a été une très belle surprise. En réservant un voyage dans un pays scandinave au mois de février, je m’attendais mourir de froid. Finalement, nous avons eu un temps magnifique et une température plus qu’agréable. C’est une véritable chance, car tous les lieux d’intérêt de Copenhague se situent en extérieur ! La ville est incroyablement propre, calme et sereine. Le trafic est présent, mais on y fait à peine attention, c’est tellement agréable ! L’architecture est très ressemblante à celle de Prague. On y retrouve beaucoup de similitudes en termes de couleurs et de design.

La visite de la ville se réalise très facilement et rapidement. Visiter la ville en deux jour (ou en un week-end) est faisable (nous avions tout visité le jour 1, mais nous ne sommes pas des références). Le fait d’être en hors-saison et en pleine semaine a sûrement eu un impact sur le ressenti global.

Je pense qu’en période estivale la ville doit être un peu plus vivante. Mon seul regret reste néanmoins de ne pas avoir pu profiter du Jardin de Tivoli et de la Street Food Papiroen. Dans tous les cas, Copenhague est une destination plus que validée !

Laisser un commentaire