You are currently viewing Escapade hivernale à Amsterdam

Pays-Bas – Europe

Escapade hivernale de deux jours à Amsterdam

29 janvier 2020

Si je vous dis Amsterdam ? Vous pensez légalisation du cannabis, les vitrines du Red Light Distrcit, les canaux, les bicyclettes et des vacances Chill ! Nous voilà parties pour visiter Amsterdam, cette ville si particulière, en deux jours. Que faire et que voir à Amsterdam en deux jours en hiver ? Cet article répond à toutes vos questions ! Découvrez notre séjour à Amsterdam aux Pays-Bas au mois de janvier.

Avant notre séjour à Amsterdam

L’impatience se fait sentir, le jour J arrive à grands pas ! Mais c’était sans compter mère nature et sa petite tempête furtive qui s’abat sur le nord du continent cet hiver. Lorsque vous voyez une vidéo sur internet montrant un homme rouler sur le sol, propulsé par une bourrasque de vent, votre premier reflex est de rire. Puis vous vous demandez de quand ça date et où cela se passe.

Et là c’est le drame ! Le jour même, à Amsterdam ! Vous rentrez alors dans une phase de déni. Euh alors non, ce n’est vraiment pas possible. Vous imaginez que c’est un complot, que les images sont truquées, peut-être que c’est une erreur, ce n’est pas Amsterdam ? À ce moment vous êtes au summum de la naïveté. Puis, vous essayez de relativiser (et vous priez très fort aussi). Ce n’est que de passage, une tempête furtive qui va repartir comme elle est venue. Tout rentrera dans l’ordre d’ici demain. Vous checkez une dernière fois la météo avant d’aller dormir histoire de vous rassurer.

Jour 1 – Arrivée Amsterdam

Pas de mail d’Easy Jet, pas d’annulation, tout va bien ! Nous devons décoller à 15 h 50, mais c’est sans compter le retard habituel de cette compagnie. Les 15 min d’avance du Maroc n’auront pas suffi à compenser le retard de l’aller et du retour, Nice Try ! Le vol Nice – Amsterdam dure environ 1 h 45 et il n’y a pas de décalage horaire. Prix du billet : 118 €

Le voyage a été très rapide, j’ai dormi les trois quarts du vol et le reste du temps j’ai été distraite par les 3 personnes devant nous. Vous avez vu le film Pattaya ? Et bien les trois hommes devant nous auraient pu jouer dans le film. C’était très drôle, j’avais l’impression d’écouter les répliques. Leur voyage était clairement motivé par les principaux clichés qui circulent sur la ville.

Trajet aéroport – centre-ville d’Amsterdam

Avant de partir, je m’étais un petit peu renseignée sur les modalités de transport depuis l’aéroport Schiphol jusqu’au centre-ville. Le train s’avérait être le moyen le plus rapide, 15 min environ. Si vous cherchez un peu sur internet, vous vous rendrez compte qu’il y a beaucoup d’informations, qu’elles sont différentes d’un site à un autre et qu’en réalité elles s’avèrent fausses une fois sur place. J’avais lu que le ticket de train valait 3,70 € qu’il était possible d’acheter un billet au guichet ou aux bornes automatiques. Cependant, les instructions des bornes automatiques devaient être uniquement en hollandais, et la machine n’acceptait que les pièces.

Rétablissons la vérité si vous le voulez bien ! Le ticket est à 5,30 € et les instructions de la borne sont en anglais donc pas de panique ! La borne fonctionne comme chez nous, mais préparez de la monnaie, car elle n’accepte pas les billets, vous pouvez néanmoins payer par carte bancaire si vous le souhaitez. Le quai est très simple à trouver, des panneaux électroniques indiquent la destination de chaque quai (comme chez nous) cherchez Amsterdam Central Station et tout ira bien. N’essayez pas de faire les rebelles en prenant le train sans ticket, car pour y accéder vous devez le scanner à l’entrée comme dans le métro et des contrôleurs sont présents à côté des portes.

En fonction de là où se situe votre hôtel vous pouvez vous rendre au centre-ville en métro ou en bus si vous le souhaitez.

Nous séjournons dans un Easy Hotel situé à 30-40 min à pied de la gare (15-20 min en tramway, si vous n’êtes pas motivés). Sur la carte, l’hôtel paraissait plus près du centre-ville, nous permettant de visiter Amsterdam à pied. En réalité, il est proche du musée Van Gogh, mais assez éloigné du cœur du centre-ville. Mais la marche ça ne nous fait pas peur (même si commencer le séjour avec des ampoules ce n’est pas l’idéal).

Découverte de la ville d’Amsterdam de nuit

Nous arrivons vers 19 h. Il fait nuit, la ville est éclairée par des décorations de Noël qui créent une magnifique atmosphère. Je ne sais pas si ce sont les décorations de Noël qui n’ont pas encore été enlevées ou bien si ce sont des décorations présentes toute l’année, mais cela crée une certaine magie. La pluie, devrais-je dire la neige fondue, nous ramène aussi tôt à la réalité.

En sortant de la gare, nous avons la possibilité de prendre les transports en commun, mais nous allons éviter de nous perdre dès le premier jour. Nous préférons alors marcher et découvrir la ville. Sachez que vous pouvez utiliser votre GPS, oui oui maintenant votre forfait est le même où que vous soyez en Europe ! Mais ce qui est encore plus beau c’est que la ville dispose de son propre wifi gratuit. Elle n’est pas belle la vie ? Vous pouvez instagramer à volonté sans faire de hors forfait.

Où dormir à Amsterdam ? 

La ville est vraiment magnifique de nuit, ces lumières créent une atmosphère féerique. Nous arrivons enfin à l’hôtel après 35 min de marche. L’Easy Hotel est un très bon rapport qualité-prix. Nous avons payé 180 € pour deux nuits. Étant donné que la chambre nous sert uniquement de dortoir, c’est largement suffisant. Vous avez à disposition le minimum nécessaire et si vous souhaitez ajouter des prestations il faudra payer des frais supplémentaires (5 € le wifi, 2 € le sèche-cheveux…).

Le soir nous mangeons au McDo, très original me direz-vous. Nous avons préféré jouer la sécurité histoire de ne pas commencer le séjour par une intoxication. Et puis nous n’avions surtout pas envie de tourner 3 h pour trouver un restaurant sachant que ma petite sœur s’était fait une ampoule le temps d’arriver à l’hôtel. Cela aurait presque pu nous gâcher le voyage, mais elle a trouvé THE technique. Blinder sa chaussette de papier toilette pour éviter le frottement. Je vous laisse imaginer la scène.

Les prix des menus du McDo sont près similaires à ceux des McDo français. Seule différence, les sauces sont payantes et non comprises dans le menu (0,60 centime par sauce). Nous sommes quasiment seules dans le restaurant et ce qui est bien lorsque vous voyagez à l’étranger c’est que les gens ne comprennent pas ce que vous dites donc vous vous permettez plus de liberté. La playlist diffusée nous plait tellement que nous nous sommes, mettons à chanter comme si nous étions à la maison, mais cela ne semble déranger personne. Le voyage commence bien ! Nous rentrons à l’hôtel pour une bonne nuit de sommeil, car demain la première visite est à 9 h.

Jour 2 – Les visites incontournables

Réveil 7 h 30, la visite du musée Van Gogh est à 9 h et nous nous trouvons à 15 min à pieds. Cependant, nous devons prendre notre petit déjeuner avant.
En face de l’hôtel se trouve une boulangerie Ron Verboom Bakery. 1,25 € le croissant, 2 € le pain au chocolat, 2 € le thé. Au cours du séjour, nous nous rendons compte que le coût de la vie est assez élevé à Amsterdam. Nous avons bien fait de prévoir une marge haute dans notre budget.
8 h 15, nous nous rendons au Musée Van Gogh.

En sortant de la boulangerie, nous pouvons observer un magnifique lever de soleil rendant le ciel rose. La luminosité est vraiment superbe. L’architecture de la ville me fait un peu penser à Édimbourg avec ses maisons en petite briquettes un peu old school.

Visiter Amsterdam en 2 jours
Visiter Amsterdam en deux jours

Ce qui est surprenant dans cette ville, c’est l’omniprésence des vélos. Il y a des vélos parqués de tous les côtés et il y en a autant qui circulent sur la route. Les cyclistes roulent à très vite, mais ne portent pas de casque, certes, mais les motos et les scooters non plus, cherchez l’erreur. Ils ont peut-être oublié que leur crâne n’est pas en titane ?

Autre constat, les maisons sont tordues ! Je crois que les ouvriers ont dû abuser de la substance nationale ou alors ils ne connaissent pas les niveaux.
Nous arrivons à destination. Un grand terrain de pelouse qui mène jusqu’au fameux « I Amsterdam » avec en arrière-plan le Rijksmuseum Amsterdam et sur le côté, le musée Van Gogh.

Il nous reste 30 min avant la visite, nous décidons alors de nous comporter comme de vraies touristes et de prendre la fameuse photo sur le « I Amsterdam ». Le chemin est assez périlleux, car il fait 2 degrés et que le sol est gelé. Équilibriste, vous avez dit ? Ah oui, j’ai peut-être oublié de préciser, mais il fait très froid. Gants, écharpe et bonnet sont obligatoires si vous souhaitez garder votre corps intact à la fin du séjour. Il est assez tôt donc la masse de touristes n’est pas encore présente, nous pouvons donc apprécier correctement. Le décor est vraiment très beau ! Une patinoire est installée devant le I Amsterdam, et est décorée de petites lampes. Des guirlandes toutes mignonnes ornent les arbres. Les nuages pointent le bout de leur nez faisant baisser la luminosité, c’est là que les lumières font leur effet.

Au fond de la patinoire se trouve un petit pont qui semble offrir un beau panorama, idéal pour faire des photos. Nous voyons alors que deux personnes s’y trouvent. Nous décidons de faire de même. Une fois devant, nous nous rendons compte qu’une poutre barre l’accès. Cette dernière étant cassée, et ne voyant personne aux alentours, nous décidons de la franchir. Mais une fois sur le pont, nous comprenons l’utilité de la barrière. Le bois est couvert de neige / glace. La montée s’effectue plus ou moins facilement. Nous arrivons à prendre quelques photos, mais c’est assez périlleux. Alors on va éviter de risquer la vie du petit appareil photo qui coûte très très cher et on rebrousse chemin. Le retour est un peu plus compliqué que l’aller, ça nous apprendra. ( Bon les photos sont assez réussies donc c’est déjà ça).

Patinoire Amsterdam
Patinoire Amsterdam

Le Musée Van Gogh

Il est l’heure de rendre visite à notre cher Van Gogh. Le tarif de la visite est assez élevé : 17€. Vous devez laisser vos sacs à dos et vos manteaux au vestiaire à l’entrée. Le service est compris, pas d’inquiétude. Autre contrainte, interdiction de prendre des photos ! Vu le bruit de mon reflex au déclenchement, prendre une photo discrètement n’est pas vraiment envisageable. Le téléphone et le mode silencieux, quelle belle invention ! C’est vraiment dommage, car le musée est très élégant et les photos rendraient super bien. Too bad ! Encore une fois, nous arrivons à la bonne heure.

Nous mettons environ 1 h 30 pour faire le tour du musée, mais nous n’avons toujours pas vu le fameux tableau des tournesols ! Nous redescendons au premier étage, là où il est censé se trouver. Le voilà ! Il se trouve sur un mur au milieu de la pièce dont nous avions observé une seule des deux faces. Bien entendu il se trouvait de l’autre côté.

Visite Musée Van Gogh Amsterdam
Visite Musée Van Gogh Amsterdam
Visite Musée Van Gogh Amsterdam
Visite Musée Van Gogh Amsterdam

Une fois la visiteterminée, nous décidons de nous rendre à Madame Tussaud en passant par le quartier Jordaan et la maison d’Anne Frank que nous visitons à 18 h. Petit tour de repérage.

Les canaux d’Amsterdam

Canaux Amsterdam
Canaux Amsterdam
Canaux Amsterdam visite
Séjour Amsterdam

Nous nous baladons le long du canal, et le problème de niveau des habitations est encore plus flagrant ici, certaines fenêtres sont carrément en diagonale ! Nous cherchons désespérément le pont que tout le monde prend en photo. Mais sans succès, nous choisissons celui qui nous semble le plus beau. Le temps n’est pas au beau fixe, le paysage est un peu triste, les arbres font peine à voir, mais cela donne un certain charme.

Nous nous dirigeons alors vers le centre-ville. Et là, nous tombons sur la foire de la tulipe « Nationale Tulpendag », ou bien le jour de la tulipe qui fête l’ouverture de la saison des tulipes. La place se transforme en un jardin de tulipes avec pas moins de 200 000 fleurs colorées. Le jardin de cueillette des tulipes est ouvert de 13 h à 16 h 30. Toute la journée vous pouvez observer des gens se balader avec leur tulipe à la main (fleur à planter, avec le bulbe au bout), c’est assez atypique.

Foire de la tulipe Amsterdam

Madame Tussaud

Direction Madame Tussaud. Cette activité est vraiment l’activité la plus drôle du voyage. Vous sommes comme deux enfants dans un parc d’attractions. Première salle, Georges Clooney, Robin Williams, Ryan Gosling. C’est bon vous nous avez perdus là. C’est l’instant photoshoot, poses recherchées, grand jeu d’actrices, mise en scène, jeux de regards, la totale ! Certaines salles sont vraiment super alors que d’autre sont dédiées à des artistes que nous ne reconnaissons pas (sûrement des artistes locaux). Je n’avais pas eu l’occasion de le faire à Londres, et je suis contente d’avoir pu le faire ici, les 23,5 € en valent la peine.

Madame Tussaud Amsterdam
Madame Tussaud Amsterdam
Coffee shop Amsterdam

Je trouve dommage qu’il n’y ait aucun tarif étudiant nulle part à Amsterdam, le moindre musée est payant et assez onéreux, mais aucune remise n’est proposée pour nous autres pauvres petits étudiants.

Il est maintenant l’heure de nous restaurer, notre estomac crie famine ! Nous nous arrêtons devant un petit vendeur de parts de pizza « Pizza Slices » dans une rue qui part du National Monument, rue Damstraat si je ne dis pas bêtises. 3 € / 3,5 € la part en fonction de celle que vous choisissez. Elles sont très bonnes et nous ne sommes pas tombées malades donc vous pouvez y aller !

Prendre des parts de pizza à emporter pour les manger sur un banc dans la ville c’est très agréable en été quand la météo et la température s’y prêtent. Au mois de janvier par 5 degrés avec une météo qui laisse à désirer, ce n’est pas vraiment la formule idéale. Surtout quand vous avez 50 pigeons qui tournent autour de la statue sur laquelle vous êtes posées, car un homme les nourris. Je crois que c’est une nouvelle attraction : le dresseur de pigeons.

Les Coffee Shops

À Amsterdam, les coffee shops sont devenus une attraction à part entière. Il serait donc dommage de négliger cette partie de la culture de la ville. Les coffee shops The Bulldog sont apparemment les plus réputés. Il y en 3 à la suite sur la même rive du canal proche du Red light district.

Coffee shop Amsterdam

C’est assez particulier comme atmosphère. Cela ressemble à un bar classique, quoiqu’assez confiné. On dirait une sorte de grotte enfumée. L’odeur est vraiment très forte, rien que la fumée pourrait avoir un effet sur votre organisme si vous restez assez longtemps. Je vous avoue que je n’ai absolument pas compris le fonctionnement, il y a beaucoup de monde et j’ai beaucoup de mal avec les fortes odeurs, quelles qu’elles soient. Nous sommes donc reparties. Mais si vous êtes consommateurs, ça doit être un endroit assez agréable.

Dès que vous vous rapprochez du Red Light District, vous voyez le type de commerce changer. Musée du cannabis, magasins spécialisés et coffee shops. Vous toruverez également beaucoup de lieux pour vous restaurer (ils ont pensé à tout, il faut bien penser aux effets secondaires). Les pâtisseries sont ultra colorées et font rêver, tout donne envie si vous êtes gourmand.

Magasin space cake Amsterdam

Le fromage est une spécialité hollandaise, vous aurez l’occasion de trouver plusieurs magasins de fromage dans le centre-ville. La façon dont les fromages sont disposés et la façon dont ils sont coupés me font penser au fromage de lune dans Wallace et Gromit. Ne me demandez pas pourquoi, ce dessin animé a marqué mon enfance, et depuis, le fromage est associé au fromage de lune dans mon esprit.

Magasin de formage Amsterdam

Le froid et la fatigue se faisant ressentir, nous décidons de reprendre des forces pour tenir jusqu’à 18 h. Nous faisons donc une pause gourmande à l’Ice Bakery. 4,5 € la crêpe au sucre et 4,5 € le smoothie. J’ai précisé que la vie était chère ici ? Mais bon on se fait plaisir, c’est les vacances. Dans cette « boulangerie », j’ai découvert une magnifique invention. Une sorte de distributeur de chargeur de téléphone payant. Donc au lieu de laisser des prises libres d’accès, ils ont installé cette machine. Vous mettez 1 € et cela active le chargeur. Des génies je vous dis !

Le Red Light District

Une fois réchauffées et remises sur pieds, nous nous rendons au Red Light District. Nous attendons qu’il fasse assez sombre pour vraiment apprécier le spectacle des lumières. Le Red Light District est le quartier de la prostitution. Il est nommé ainsi à cause des lumières rouges qui ornent les infrastructures : sex-shop, cinémas héroïques, musées, vitrines. C’est fou comme d’une rue à l’autre, l’atmosphère est totalement différente.

Je suis contente de l’avoir emprunté en fin d’après-midi et pas en pleine soirée. Il est vrai que les lumières rouges qui se reflètent sur le canal offrent un beau spectacle et cela doit encore plus ressortir de nuit. Mais lorsque vous avancez le long du canal et que vous voyez de plus près tout ce qu’il se trouve là, c’est assez particulier. Vous êtes partagé entre le rire et la gêne.

Les sex-shops, les clubs striptease ou les musées érotiques sont softs à côté des affiches très explicites des cinémas pornographiques et des prostituées en petite tenue dans les vitrines. Cela semble faire partie des mœurs de la ville, mais le plus surprenant reste le nombre assez important de personnes présentes à l’entrée de toutes ces enseignes.

Lorsque nous passons, seulement une ou deux prostituées est présente dans leur vitrine, mais ce n’est que quelque minute plus tard que je me suis rendu compte que toutes les vitres des immeubles devant lesquels nous venions de passer étaient des vitrines, mais pas encore en fonction. C’est assez troublant de voir cet univers généralement assez secret et tabou visible au grand jour en pleine rue à 18 h.

Red light district Amsterdam
Red light district Amsterdam

La Maison d’Anne Franck

La visite de la maison d’Anne Franck est prévue à 18 h 15. Nous nous dirigeons alors vers un type de visite plus classique que celle que nous venons de quitter.  L’entrée est à 9 €, mais la réservation se fait uniquement en ligne durant la période de rénovation (jusqu’au mois de mai). Les photos ne sont pas autorisées « moment émouvant qui ne doit pas être perturbé par des photos » dixit l’écriteau à l’entrée.

Vous effectuez la visite avec un guide audio qui vous explique l’histoire de chaque pièce et les éléments importants de la vie d’Anne Franck durant ces deux années de clandestinité. C’est très intéressant de pouvoir voir où cette jeune fille a vécu ces deux ans de cauchemar, cela permet de mettre des images sur les descriptions faites dans le journal, mais il est assez difficile de se transporter, car les pièces sont très étroites et il y a beaucoup trop de monde. Cela dénature un peu la visite.

Cette journée pleine d’émotions touche à sa fin, nous rentrons à l’hôtel nous coucher, sans manger, exténuées. 8 h – 19 h à marcher aux quatre coins de la ville ça fatigue.

Jour 3 – Fin du séjour

Nous avons l’avion à 13 h 20 et nous devons quitter l’hôtel à 10 h. Nous prenons le petit déjeuner au même endroit que la veille. Et nous nous rendons à la gare à pied, il faut bien éliminer tout ce que l’on a mangé au cours de ce week-end. Team healthy du dimanche. Bien entendu maintenant que nous partons le temps est au beau fixe, grand soleil et nous avons chaud avec nos 4 épaisseurs.

Nous arrivons pile pour le départ du train, direction l’aéroport ! Je vous laisse imaginer la tête du vigile lorsque ma sœur a élevé sa botte et que sa chaussette (transparente tant qu’à faire) était pleine de papier toilette. On aime bien faire dans l’originalité.
Il nous reste 2 h à attendre à l’aéroport, nous décidons de nous restaurer. C’est un fait, la nourriture à l’aéroport est chère, mais 7 € un panini ? Le pire, c’est qu’il n’était pas bon. Je n’ai jamais mangé quelque chose d’aussi dégoûtant. Comment un panini peut-il être mauvais ? Anyway, heureusement que leur jus d’orange pressé est une tuerie, j’aurais dû me nourrir avec ça.

Les deux heures s’écoulent vite, nous embarquons et nous rentrons à la maison. Enfin, après une demi-heure d’attente dans l’avion. Nous ne savons toujours pas quelle était la raison de cette attente.
Ce voyage touche à sa fin ! À priori nous avions peur que 3 jours de visite ne soient pas suffisants pour profiter de la ville, mais au final c’est la durée idéale. Ni trop long, ni trop court. Une petite pause dans le temps qui permet de se déconnecter de la réalité.

Laisser un commentaire