You are currently viewing Voyage en solo à Lisbonne

Portugal – Europe

Voyage en solo à Lisbonne

4 février 2020

Aujourd’hui, départ pour Lisbonne, mais surtout mon premier voyage complet en solo ! Ce premier séjour au Portugal de 4 jours m’a permis de réaliser ma première expérience de voyage en solitaire. Le Portugal me semblait être la destination idéale pour un tel projet. Lisbonne est une capitale européenne incontournable, la sécurité ne semblait pas être un problème, la durée du séjour était relativement courte et le circuit de visite était prometteur. Découvrez mon itinéraire, mes bonnes adresses et les lieux que j’ai pu visiter en 4 jours à Lisbonne.

Je vous avoue que j’ai pris les billets d’avion pour Lisbonne, la capitale du Portugal, sur un coup de tête le plus total. Total burn-out, encore un été sans vacances, personne avec qui voyager, un déménagement…Une pause s’impose ! Il est vrai que j’étais un peu stressée, voyager à l’étranger entraîne toujours une certaine appréhension, mais être une fille et partir seule ajoute un petit stress supplémentaire. La question de la sécurité n’est pas anodine lorsque l’on réalise un voyage en solo. Mais bon, il ne faut pas tomber dans la parano non plus, si de nombreuses filles sautent le pas alors pourquoi pas moi ? C’est parti pour une nouvelle aventure : un circuit de 4 jours à Lisbonne ! Ce carnet de voyage vous donnera une idée des monuments à visiter et des activités à réaliser lors d’une escapade de quelques jours à Lisboa.  

Jour 1 – Début de ces 4 jours de visite à Lisbonne

Départ de Lyon = 2 h de vol       
1 h de décalage horaire.

Arrivée à l’aéroport très rapide et sans encombre. Il existe plusieurs moyens de se rendre en centre-ville depuis l’aéroport de Lisbonne : bus, métro et taxis. J’ai opté pour le métro, car rapide et pas cher!       
Tout est très bien indiqué dans l’aéroport de la capitale donc aucune chance de se perdre même pour les personnes disposant du plus mauvais sens de l’orientation.

À l’entrée du métro, vous pouvez acheter votre titre de transport aux bornes ou au guichet. Vous pouvez opter pour un ticket simple ou bien une carte d’une valeur de 0,5 € sur laquelle vous pouvez ajouter 3 €, 5 € ou 10 € de crédit utilisable pour l’ensemble des transports en commun. La ligne de métro qui dessert l’aéroport est la ligne rouge. En fonction de la localisation de votre hôtel à Lisbonne, vous devrez effectuer une correspondance, en l’occurrence ligne verte pour se rendre en centre-ville.

Les quais des stations sont très élégants, la mosaïque fait déjà son apparition alors que l’on n’a pas encore vu la lumière du jour lisboète.    
Arrêt à la station Intendente, mon airbnb se situait au 48 rue andrade, très bien situé à 15 minutes à pied du centre-ville (oui moi je me réfère en temps de marche, mais pour les moins sportifs, [paix à votre âme déjà qu’est-ce qui vous a pris ? Lisbonne la ville aux 7 collines ?] le métro vous conduit en centre-ville).

De nuit, le quartier n’est pas très rassurant, mais au fil des 4 jours j’ai compris que c’était toute la ville qui était dans cet état et au final on finit par ne plus savoir si on est dans un endroit mal fréquenté ou non… Bon ce n’est pas tout, mais je ne vais pas épiloguer, arrivée à 21 h dodo à 22 h 30 demain grosse journée, pipi les dents au lit !
Ahahahah, mais tu rêves ma cocotte, t’as 3 jours de vacances depuis que t’as arrêté les cours (en mai, oui j’ai passé mon été à bosser) tu crois vraiment que tu vas pouvoir en profiter pour dormir ?! Mais tu n’as rien appris depuis 22 ans d’existence ?

Bref, sympathique réveil en sursaut à 1 h du mat (donc 2 h pour mon petit cerveau pas encore habitué au décalage horaire) par des rires stridents. Mon hôte croyait que j’étais sortie et célébrait l’anniversaire de son mari avec des amis ! Youpi. Bon imaginez le malaise, une petite fille de 22 ans, dans son petit pyjama qui va demander à son hôte (qui est chez elle, rappelons-le) de faire un tout petit peu moins de bruit… ça serait comme avoir la voisine relou, mais sous son propre toit. La famille a été très gentille et compréhensive, j’ai pu faire dodo tranquille houra !

Jour 2 – Découverte des lieux incontournables

Réveil à 7 h pour changer ! On adore, merci mon cerveau chéri, tu ne peux pas savoir à quel point je suis contente de ne pas avoir besoin de réveil grâce à toi. On commence la journée du mauvais pied, dehors le ciel a décidé de me bouder, ça promet… tant qu’il ne pleut pas, on est sauvé ! Il faut savoir que tous les lieux touristiques de Lisbonne sont en plein air donc s’il pleut, comment dire, vous pouvez repartir… à moins de passer votre journée dans les musées. Je pensais que partir à Lisbonne en septembre serait la garantie de météo agréable, raté !

Elevador de Santa Justa

Je pars donc à la découverte des monuments du centre-ville ! L’Elevador de Santa Justa, une petite merveille d’architecture portugaise ! Je vous avoue que je n’ai pas tout compris niveau tarif. Le majordome de l’ascenseur, si l’on peut le dénommer ainsi, m’a demandé de valider ma carte de métro Viva à l’aller et au retour. Cependant, cela ne m’a coûté qu’un seul ticket de métro alors que la borne indique 5,15 €. Il faut ensuite rajouter 1,5 € supplémentaires pour pouvoir profiter du point de vue au sommet de l’ascenseur.

Anyway, la vue au sommet est vraiment magnifique, même si je pense que c’est encore plus sympa quand le soleil est au rendez-vous ! J’ai attendu 5 minutes et nous étions une dizaine à faire la queue à 9 h. Quand je suis repassée devant à midi, le nombre de personnes dans la file d’attente s’était multiplié par 10. C’est d’ailleurs le seul endroit où j’ai pu constater une certaine affluence. On ne peut pas dire que j’ai été oppressée par la masse touristique lors de ce séjour en solo en Europe et tant mieux !

Elevador de Santa Justa Lisbonne

Praça do Comércio 

Encore une fois je pense que ce sont des monuments qui prennent toute leur dimension lorsqu’il fait beau. La Praça do Comércio est vraiment magnifique avec ses murs jaunes et son espace gigantesque. Le soleil doit apporter cette petite touche de magie qui me manque actuellement ! Les dimensions de cette place sont vraiment énormes, je ne m’attendais pas à ce que ce soit aussi grand ! Ces murs jaunes sont vraiment l’élément caractéristique de la place du commerce.

Praça do Comércio Lisbonne
Praça do Comércio Lisbonne
Praça do Comércio Lisbonne

Covento do Carmo

Ce site archéologique est très propre et très sobre, ses arches blanches sont très élégantes. À ma grande surprise, très peu de monde à l’intérieur malgré le fait qu’il soit 10 h 30. C’est un incontournable des monuments à visiter!

Informations pratiques

Visite Covento do Carmo LIisbonne
Visite Covento do Carmo LIisbonne

Casa Ferreira Das Tabuletas & Igreja São Roque

Adepte de la marche, j’ai tout fait à pied, même pas besoin du tram d’abord ! Lorsque les pentes deviennent presque aussi raides qu’un angle droit (bon j’exagère

Casa Ferreira Das Tabuletas Lisbonne

L’entrée dans l’église est libre. Si l’extérieur est très sobre en revanche l’or présent à l’intérieur pourrait permettre de nourrir la planète entière. Je crois que je n’ai jamais vu autant de dorures à l’intérieur d’une église. Si ce n’est au Vatican, et encore, la concentration au m2 n’était pas aussi impressionnante. À voir !

Elevador Gloria

Tant que l’on est dans le coin, autant se rendre au Miraduro de São Pedro de Alcantara ! Raté, fermé pour réhabilitation, c’est vraiment dommage…On se console avec l’Elevador Gloriatramway d’époque recouvert de tags, tout comme la rue qu’il dessert.

Elevador Gloria Lisbonne

Encore une rue bien raide que j’étais heureuse de descendre et non de monter ! J’ai moins fait la maline lorsque je me suis rendu compte que le Miraduro de Santa Catarina était au sommet de la colline que je venais de descendre. Et encore moins quand je suis arrivée sur place et que le parc était également fermé pour réhabilitation ! Poissard ? Moi ? Je ne vois pas de quoi vous parlez ! Au moins, j’ai vu l’Elevador da Bica, on se console comme on peut.

Elevador da Bica Lisbonne

Retour à Baixa pour le déjeuner ! Après avoir tourné une bonne demi-heure sans trop savoir où aller, McDo aura eu raison de moi.

Visite du quartier de l’Alfama

Après-midi dans le quartier de l’Alfama. Le soleil devait faire son apparition vers 14 h, le timing parfait. Finalement, il n’a point le bout de son nez qu’à 18h. Merci bien !

Castelo de São Jorge – Château Saint Georges

Encore de la montée et toujours de la montée. L’entrée du domaine ouvre sur un Miraduro immense qui longe le château Saint Georges de Lisbonne. Au cœur de l’enceinte se trouvent le site archéologique, le parc et le château en lui-même. Ce dernier est immense. Les marches qui permettent d’atteindre les remparts et le sommet des tours sont très hautes et raides, c’est assez surprenant ! Tout y est démesuré ! L’espace est tellement grand que l’on a l’impression qu’il n’y a pas foule.

Informations pratiques

Castelo de São Jorge Château Saint Gorges Lisbonne
Castelo de São Jorge Château Saint Gorges Lisbonne
Castelo de São Jorge Château Saint Gorges Lisbonne

Point de vue incontournable : le Miraduro Santa Luzia

Petit jardin paisible offrant une vue imprenable sur le quartier de l’Alfama ! Ses bancs en mosaïque bleue et blanche, ornés d’une végétation fleurie créent une atmosphère agréable. Un endroit typique de Lisbonne.

Miraduro Santa Luzia Lisbonne
Miraduro Santa Luzia Lisbonne

Je poursuis ma visite de Lisbonne en direction de la cathédrale Sé. Je vous avoue que je n’ai pas été emballée. La cathédrale est enclavée entre des immeubles. La placette sert de parking au Tuktuk et les voitures bataillent avec le tramway pour pouvoir circuler. Tout cela donne un sentiment de fouillis général. J’ai donc passé mon chemin.

Se balader dans le quartier de l’Alfama

Je me suis laissée porter jusqu’au cœur de l’Alfama afin d’en découvrir ses ruelles typiques colorées. Visiter ce quartier fait partie des activités incontournables à réaliser lors d’un voyage à Lisbonne. En chemin je suis tombée sur une magnifique petite boutique de souvenirs fabriqués main localementBlue tiles — Mercador da sé. Puis, j’ai déambulé jusqu’à la Casa Dos Bicos, puis Rua de São João da Praça.

Azulejos quartier Alfama Lisbonne
Azulejos Lisbonne
Ruelles azulejos quartier Alfama Lisbonne
Ruelles azulejos quartier Alfama Lisbonne

Le Panteão Nacional 

Monument très imposant et magnifique. Malheureusement, il était 16 h et un autre monument tout proche fermait également à 17 h.

Le Panteão Nacional 

Le monastère de São Vicente de Flora

Mon choix s’est porté sur le dernier, mais pas des moindres, le monastère de São Vicente de Flora. L’église est mignonne, mais ce n’est pas le plus intéressant. São Vicente de Flora a vraiment marqué ma journée, je suis restée en admiration devant ce lieu si paisible. Lors de la visite, j’étais quasiment seule, j’ai dû croiser 5 personnes à tout casser. Le rez-de-chaussée est magnifique, ces murs blancs ornés de mosaïque bleue créent en environnement divin. Et l’intérieur est élégant tout en étant très sobre, toujours dans les tons de bleu.

L’ascension de la tour se fait en deux étapes. Une première terrasse splendide avec vue sur la mer et sur l’Alfama puis le sommet de la tour. Vous vous retrouvez alors sur le toit du monastère et encore une fois les dimensions de ce monument sont énormes.

C’est dans ce genre de moment que je me demande comment l’homme a été capable de construire de telle chose, sans les moyens techniques d’aujourd’hui ! C’est vraiment impressionnant, j’avais l’impression d’être une lilliputienne dans un monde de géant. Ce lieu est d’une splendeur et d’une plénitude sans égal. J’ai rarement ressenti ça au cours des différents voyages que j’ai pu réaliser.

monastère de São Vicente de Flora Lisbonne
monastère de São Vicente de Flora Lisbonne
monastère de São Vicente de Flora Lisbonne
Terrasse monastère de São Vicente de Flora Lisbonne
Toit Terrasse monastère de São Vicente de Flora Lisbonne
Toit Terrasse monastère de São Vicente de Flora Lisbonne

J3 – Visite du quartier de Belém

Aujourd’hui, on part à la découverte du magnifique quartier de Belém au bord du Tage. Pour se rendre à Belém, il faut environ 30 min de trajet en prenant le tramway 15E depuis Praça da Figueira. Bon, je ne vais pas vous mentir, ce trajet m’a légèrement perturbé, selon mes petites recherches sur internet le tram 15E est un tramway moderne et non le joli petit tramway à l’ancienne. Certes pour 2,9 € (l’aller) cela aurait été sympa d’avoir le petit côté vintage ! Bop… mais ce n’est pas vraiment ce qu’il s’est passé !

Lorsque je suis arrivée à l’arrêt, je n’ai pas vu un métro vintage, ni un métro récent, mais un bus jaune avec le numéro 15E, cherchez l’erreur. Le bus a emprunté le même chemin que le tramway. Le mystère reste entier ! Une fois arrivée à Belém, aux alentours de 9 h 20, il a fallu que je m’occupe jusqu’à l’ouverture du Mosteiro dos Jerónimos (Monastère des Hiéronymites) à 10 h.Et là c’est le drame… la seule chose à faire est de se rendre au Padrão dos Descobrimentos ou à la Torre de Belém. Cependant, le brouillard ne permettait pas de faire grand-chose, la Torre de Belém située un peu plus loin était à peine visible et le Padrão dos Descobrimentos perdait de son éclat avec ce maudit temps…

 

Quartier Belém Lisbonne

Mosteiro dos Jerónimos

J’ai donc commencé à faire la queue devant le monastère (best idea ever, oui oui quand je me suis retournée vers 9 h 50 pour voir où en était la queue, j’ai pris peur) si j’avais été surprise par le peu de monde présent aux différents points touristiques que j’ai pu visiter la veille, le monastère m’a rapidement ramené à réalité.

L’intérieur du monastère est vraiment très beau, ses grandes allées et ses voûtes claires traduisent une atmosphère très paisible. Malgré la foule présente, cet espace gigantesque arrive à préserver une certaine intimité. En l’occurrence, je me suis retrouvée plusieurs fois seule au milieu de certaines allées du monastère. C’est un lieu très simple, mais très agréable à visiter.

Informations pratiques

Mosteiro dos Jerónimos Lisbonne
Mosteiro dos Jerónimos Lisbonne
Mosteiro dos Jerónimos Lisbonne

Visite culturelle au Museu Coleção Berardo

Une fois terminé, je me suis rendu au musée d’art contemporain Museu Coleção Berardo situé à deux pas du monastère. Je ne suis pas une grande fan d’art, mais j’apprécie beaucoup me balader dans ce genre de musée et observer ces œuvres plus loufoques les unes que les autres. Ce musée m’a rappelé le musée MAMAC de la ville de Nice (Nissalabella). Vous avez également la possibilité de profiter gratuitement du jardin d’oliviers, offrant une jolie vue sur le Tage et le Padrão dos Descobrimentos.

Informations pratiques

Next step, réaliser des photos potables du Padrão dos Descobrimentos. Au petit matin, la place était déserte, c’était le moment idéal pour prendre des photos sans avoir une petite tête de touriste qui s’incruste dans un coin ou carrément au milieu de la photo pour les malotrus, mais le brouillard ne présentait pas le monument sous son meilleur profil.

Quartier de Belém Lisbonne

La Torre de Belém

Une fois cette étape réalisée avec plus ou moins de succès, il était temps de rendre visite à la magnifique Torre de Belém. En effet, la demoiselle mérite bien sa renommée. Je me suis assise sur les marches et je suis restée là un moment à contempler cette beauté architecturale. La douceur des rayons du soleil m’a laissé espérer qu’ils pourraient raviver le bronzage que j’avais peaufiné avec ferveur tout l’été. Petite pause très agréable bercée par une jolie mélodie jouée au piano non loin de là.

Tour de Belém Lisbonne

Ce n’est pas tout, mais il faudrait arrêter de rêvasser ma grande et peut-être songer à intégrer la queue, qui s’avère déjà beaucoup trop longue, afin de visiter la tour de Belém de l’intérieur. J’ai suivi la file d’attente qui avançait rapidement au début puis stagnation totale au bout de 30 min. L’ennui étant assez présent à cet instant précis, la seule occupation restait alors d’observer l’eau et le rivage sans grande conviction, mais… en regardant plus attentivement, quelque chose dérivait. Un sac plastique ? Non, un sac plastique ne remonter pas à la surface en mouvement régulier. Mais c’est une méduse, une ÉNORME méduse. Les méduses lilliputiennes de la Côte d’Azur peuvent aller se rhabiller et vite fait !

Au bout de 20 min devant la tour de Belém sans que la file avance, j’ai décidé de partir, et de monter au sommet du Padrão dos Descobrimentos proposant une vue bien plus intéressante sur le monastère et le pont du 25 avril. On ne va pas se mentir, c’est haut, très très haut. Si vous avez le vertige, n’y songez même pas ! Tarif d’entrée : 5 € et 2,5 € sur présentation de la carte étudiante.

Voyage Lisbonne

13 h 30, il commence à se faire faim. Direction Pastéis de Belém, unique vendeur des fameuses Pastéis de Belém donc je vous laisse imaginer la foule présente à l’entrée de la boutique.Mais cette pâtisserie traditionnelle fait également brasserie. La toute petite devanture laisse alors place à plusieurs salles d’une capacité totale de 400 couverts. Le service est très rapide et vous pouvez déguster de délicieux petits snacks locaux à un tarif très très abordable. 1 samossa 2 croquettes et 1 coca 5,35 €, 2 Pastéis 2,20 €. Je vous le recommande vivement et puis la salle décorée de la mosaïque traditionnelle bleue vaut le détour. Vous pouvez également y observer la confection de ces petites gourmandises.

Pasteis de Belém Lisbonne Pâtisserie traditionnelle
Pasteis de Belém Lisbonne Pâtisserie traditionnelle

Journée à Belém terminée, il est temps de retourner en ville pour profiter des derniers rayons de soleil et réaliser des photos un peu plus lumineuses de l’Alfama tant que le soleil daigne nous faire part de sa présence ! Ne soyez pas pressé de retourner en ville, car le tram 15E est souvent plein à craquer et le trajet du bus est un peu plus long que celui du tram. Encore une fois, je n’ai pas vu de tramway moderne, mais seulement deux tramways 15 vintages et le bus 714. Mystère non élucidé à ce jour !
Lisbonne prend vraiment toute sa dimension avec un ciel bleu ! Les toits rouges de l’Alfama prennent vie, tout comme les fameux azulejos. J’en ai donc profité pour refaire un petit tour au Miraduro Santa Luzia et réexplorer quelques ruelles du quartier avant de rentrer. 15 km, ça use ça use 15 km ça use les souliers !

Place du commerce Lisbonne
Visite quartier Alfama Lisbonne
toits rouges de l’Alfama Lisbonne
Miraduro Santa Luzia Lisbonne

Comme vous avez pu le remarquer, je ne vous ai pas parlé de restaurant pour le dîner ni pour le petit déjeuner, car un Lidl se situait à deux pas de mon airbnb. Étant seule, j’ai préféré manger tranquillement chez moi dans mon lit après une douche bien froide ! Ah oui si vous vous rendez dans ce airbnb faites attention, car il faut activer le chauffe-eau dans la cuisine si vous souhaitez prendre une douche à l’eau chaude. Malgré le respect de cette consigne, j’ai pris deux douches froides sur trois. C’est un bon ratio non ? (La crise de nerfs n’est pas loin à ce stade).

Jour 4 – Fin du voyage en solo à Lisbonne

Heureusement, une bonne nuit de sommeil fait disparaître tous les maux de la veille (22 h 30 – 8 h 30 c’est pas mal). Je traîne jusqu’à 10 h, car le temps ne donne pas envie de sortir et mon avion est à 20 h. Il me reste très peu de choses à voir, j’ai donc tout le temps du monde. Direction le théâtre Romain ! Petite surprise en sortant, la pluie est de la partie. Enfin, je devrais dire la bruine sauf que sur les pavés de la ville, une simple bruine suffit à transformer mes converses en patin à glace. Je me suis donc gentiment ramassée la figure dans une descente assez raide. Mais chut on n’a rien vu !

Il recommence à pleuvoir donc pour se mettre à l’abri et s’occuper rien de mieux que…. LES BOUTIQUES !    
Midi sonne, direction le petit restaurant buffet à volonté de spécialités portugaises (merci Anne pour cette superbe adresse) Rosa da Rua ! Pour 14 €, vous profitez d’un buffet à volonté et d’un dessert. Situé dans le quartier Bairro Alto, ce petit restaurant de Lisbonne est un lieu très convivial et le personnel est au petit soin. La nourriture est délicieuse, petit bémol aucune étiquette sur les plats donc on ne sait pas vraiment ce que l’on goûte même si tout est très bon ! Si vous ne savez pas où manger durant votre séjour, voici une adresse à ne pas manquer dans le quartier Bairro Alto ! Vous pourrez découvrir la cuisine portugaise dans un cadre agréable !

Restaurant traditionnel Lisbonne
Restaurant cuisine portugaise Lisbonne
Où manger local Lisbonne

Dernière étape de la journée Museu do Design e da Moda ! Magnifique échec, musée en réhabilitation… cette activité devait me permettre de passer le temps avant de prendre mon avion à 20 h. Je me suis donc rendu sur le bord du Tage pour profiter du paysage, c’était sans compter la puissance des vagues qui ont fini par arriver jusqu’à mes pieds… j’ai compris le message, on va attendre sagement à l’aéroport. 16 h-20 h dans un aéroport bondé c’est long ! Les tracas du voyage… Allez, à 2 h du matin je suis chez moi et après je vais pouvoir passer la journée à dormir, enfin si mon cerveau est d’accord !

Mon avis sur ces vacances en solo à Lisbonne

Lisbonne est une ville très agréable lorsqu’il fait beau, malheureusement si ce n’est pas le cas, le séjour risque d’être amère… Les azulejos présents sur les façades des maisons sont vraiment magnifiques et donnent toute sa dimension à la ville. Cependant, Lisbonne reste néanmoins très pauvre et peut paraître délabrée à certains endroits. S’il n’y avait pas les azulejos, certains quartiers pourraient s’apparenter à des quartiers malfamés d’une ville en voie de développement.

Pour avoir pas mal voyagé, certains quartiers m’ont fait penser à certaines villes d’Afrique assez développées. Ce n’est en aucun cas une remarque négative, simplement une constatation personnelle et une comparaison avec ce que j’ai pu observer au cours de mes voyages. Et malheureusement, en conséquence, on ne sait pas vraiment distinguer les quartiers mal fréquentés. Tout se ressemble et certains lieux très touristiques se situent dans ces quartiers moins esthétiques. Restez donc toujours vigilant à vos affaires. Sur certains murs des ruelles de l’Alfama, vous pourrez observer des graphes qui vous mettent en garde contre les pickpockets.

J’ai eu un énorme coup de cœur pour le monastère São Vicente da Flora. Ce n’est pas forcément l’élément emblématique de la destination ou encore un lieu mis en valeur par les guides de voyage ou les réseaux sociaux, mais ne passez pas à côté ! J’ai beaucoup aimé découvrir la ville de Lisbonne et ses trésors, mais je regrette seulement de ne pas avoir eu le temps de me rendre à Sintra. Je pensais qu’en 4 jours je n’aurais pas le temps de m’y rendre, car le château de Sintra se situe à 50 minutes de train du centre-ville de Lisbonne. Au final, j’aurais très bien pu partir à la découverte des palais de la région de Sintra, j’ai mal évalué le temps nécessaire pour visiter le centre-ville de Lisbonne. Ce sera l’occasion de revenir en week-end ! J’espère que ce carnet de voyage vous a plu et qu’il vous a donné quelques idées de visites pour votre prochain voyage au Portugal !

Concernant le voyage en solo, je pense que cette expérience m’a permis de confirmer ce que je savais déjà.  Explorer un pays en solitaire, ce n’est pas fait pour moi. L’aventure est d’autant plus plaisante lorsqu’on la partage avec quelqu’un et que l’on crée des souvenirs communs. Découvrir une destination d’Europe ou réaliser un tour du monde en solo peut convenir à certaines personnes, certaines femmes, mais ce n’est pas mon cas. Mais au moins, j’ai testé l’expérience !

Cet article a 2 commentaires

  1. Celine

    Bonjour je pars tenter l aventure Lisboète cet été en solo. Votre récit était très agréable à lire
    Merci pour vos retour qui m éclaire sur ma prochaine visite.

    1. Erikavoyage

      Bonjour Céline, contente que l’article vous plaise ! 🙂 J’espère qu’il vous aidera dans l’organisation de votre voyage en solo à Lisbonne cet été !

Laisser un commentaire